JAROMIL SABOR

S’il n’a pas encore l’aura de ses idoles de jeunesse Slash et Bruce Springsteen, Jaromil Sabor s’est tout de même taillé une solide réputation dans les arcanes du Rock français.

Son histoire prend racine à Bordeaux, d’abord avec les soyeux Artyfacts puis au sein d'Arthur Pym And The Gordons où il s'excite davantage. Mais c’est en débutant ce projet solo que Jaromil Sabor trouve un terrain d’expression privilégié.

En 2012, « Marmalade Sculpture » défrichait son obsession pour la Pop poétique finement arrangée. Deux ans plus tard, son successeur, le magnifique « La Santa Roja », réaffirmait sa soif d’aventure. Pour son troisième album, Jaromil Sabor continue donc à n’en faire qu’à sa tête et livre un disque plus frénétique, où ses réflexes Pop rencontrent régulièrement une énergie Garage Rock primitive.