BURN IN HELL

Selon des croyances ancestrales et des rites barbares, ces types de Melbourne fagotés comme des as de pique pratiqueraient une musique allant de l’industriel au cabaret, de Chopin au chaos. Semi-boutade. Le trio devenu quatuor (enrichi d’un homme à tout faire : planche à repasser, didgeridoo en carton, banjo, mandoline) dissimule précieusement l’accès de son univers. Obligeant à pousser la barrière pour mieux s’y installer.

B.I.H. est porté à bout de bras par le virtuose Gary Hallenan, un pianiste foudroyant à la formation classique ajustée aux bastringues du sud, et par les textes fulgurants de Glenn Burns, le chanteur principal et guitariste, qui allie poésie et cartes postales rapportées du fond de sa mémoire. Les souvenirs sont tenaces. B.I.H. laisse place à l’imagination dans son architecture musicale. La notion de générosité a un sens pour lui.

Burn in hell ont tourné pour la première fois en Europe en 2011 pour 13 dates en France, le succès de cette tournée les ramène en 2012 pour 60 dates dans 5 pays. Ils joueront au Binic Folks Blues Festival et seront considérés comme la révélation de ce festival.

B.I.H. retournent en Australie avec un nouvel album vinyl et cd DR AWKWARD sortit sur Beast Records (un des disques de l'année par un groupe important et qui devrait devenir essentiel - Dig It fanzine) qui suit leur premier album Spiderfightcatwaterhate (CD sur CDBABY, Vinyl sur BEAST RECORDS).

De retour en Europe en 2013 pour 69 dates dont encore le Binic Folks Blues Festival, le Freakshow Festival et le Donkey Rock (belg). Ils partent aussi pour le Portugal pour le première fois où ils auront un franc succès.

Avec leur tant attendu 3 album studio, Burn In Hell lanceront une toute nouvelle attaque sur les bars et clubs d'Europe à l'Automne 2014 pour promouvoir ce nouvel album et leur leur version détente et bizarre du Rock'n'Roll.