DEAD BOYS

En accord avec JOSTONE TRAFFIC

Pionniers du punk rock, les Dead Boys, célèbrent le 40ème anniversaire de leur premier album, Young, Loud and Snotty, avec une tournée mondiale et un ré-enregistrement de l’album.

Formé à Cleveland en 1976, les Dead Boys furent l’un des premiers groupes américains à combiner le protopunk de groupes comme les Stooges ou les New York Dolls avec un niveau d’énergie encore plus intense. Ils rejoignent New-York et le CBGB sur l’invitation de Joey Ramone et se font rapidement connaître par leurs performances scèniques outrageuses.

Le premier album Young, Loud and Snotty sorti en 1977, est un album phare de la naissance du punk et produit l’un des premiers grands hymnes punk, “Sonic Reducer”.

Après un nouvel album, le groupe se sépare en 1979. Ils se sont réunis pour quelques concerts dans les années 80, mais après la mort du chanteur Stiv Bators en 1990, chacun a pris des chemins différents.

Le guitariste Cheetah Chrome a toujours inclus les morceaux des Dead Boys dans ses sets solo. A l’approche du 40e anniversaire de Young, Loud and Snotty, il contacte Johnny Blitz, le batteur des DEAD BOYS, et ils embarquent dans l’aventure Jason Kottwitz à la guitare, la légende punk de Detroit Ricky Rat à la basse, et le chanteur Jake Hout.

“Je chante les chansons des Dead Boys moi-même depuis 20 ans parce que je n’arrivais pas à trouver un chanteur en qui j’avais assez confiance” dit Chrome. “Le premier concert avec Jake, c’était genre, “Whaouh” Je pense que Stiv serait très fier de notre choix.”